(Biographie)

1799, 20 mai : Naissance de Balzac à Tours. Il est mis en nourrice aussitôt. (Ses soeurs Laure et Laurence naissent en 1800 et 1802, son frère Henry en 1807.).

Avril 1804-1807, il suit les cours de la pension de Guay.

22 juin 1807-22 avril 1813, pensionnaire au collège de Vendôme. 

Eté 1813-Juin 1814, externe au collège de tours. Sa famille s'installe à Paris, il est placé à l'institution Lepître et suit les cours du lycée Charlemagne (novembre 1814 -septembre 1815) [cf. "Le Lys Dans La Vallée"]. Après avoir achevé ses études secondaires (1816), il fait son droit, refuse de devenir notaire (1819) et écrit une tragédie, "Cromwell (1819-1820) 

1821-1824 : Période des romans de jeunesse dont une partie est rééditée en 1839 sous le titre :"Oeuvre complètes d'Horace de Saint-Aubin. Balzac est de venu en 1822 l'amant de Mme de Berny, plus âgée que lui, qui a deviné son génie, l'encourage malgrès ses échecs et forme son caractère et son éducation. 

1825-1826 : Balzac ayant échoué dans ses débuts littéraires, devient éditeur, puis imprimeur, enfin achète avec un associé une fonderie de caractères. Il met fin à cette expérience avec de nombreuses dettes : 90 000 francs, somme considérable à cette époque, Balzac vit, pendant ces années difficiles, de travaux subalternes et ce besognes littéraires mal connues. Il se lie avec la duchesse d'Abrantès. 

1829 : Premier roman de Balzac signé de son nom :"Le Dernier Chouan ou la Bretagne de 1799." Succès de la Physiologie du mariage, publié sans nom d'auteur et qui fait scandale. 1830 : Balzac collabore à de nombreux journaux. Publication "des Scènes de la vie privée" en 2 volumes in-8 chez Mame. 

1831 : Grand succès de "La Peau De Chagrin". Balzac, devenu riche et dandy, publie de nombreux contes dans les revues élégantes, se montre beaucoup, a un tilbury, des chevaus, une loge à l'opéra, un domestique en livré. Ses contes imprimés à la suite de "La Peau De Chagrin" paraîssent en volume sous le titre "Romans et Contes Philosophiques" chez l'éditeur Gosselin. 

1832 : Balzac entre en relation avec les milieux légitimistes, s'interresse à la politique, s'attache à la marquise de Castries, tentative qui se termine par une déception. Il publie les premiers de ses "Contes Drolatiques", enrichit les "Scènes de la vie Privée" dont il donne une nouvelle édition en quatre volumes in-8, tjs chez Mame et Delaunay-Vallée, complète "Les Romans et Comtes Philosophiques" par un volume de "Nouveaux Contes Philosophique". 

1833 : Prémière lettres à Mme Hanska. Publication du "Médecin De Campagne" chez Mame et Delaunay-Valléé, après un procés perdu par Balzac. 

1834 : "Le Père Goriot" (Publié en librairie l'année suivante) commence à paraître dans "La Revue De Paris" (décembre). 

1835 : Installation à Chaillot, voyage à Vienne (mai). Publication interrompue du "Lys dans la Vallée" dans "La Revue De Paris". 

1836 : Balzac dirige la "Chronique De Paris" où il publie "La Messe de l'Athé" et "l'Interdiction". Procès et publication du "Lys dans la Vallée". Mort de Mme Berny (27 Juillet), pendant que Balzac voyage en Italie. 

1837-1838 : Nouveaux voyages en Italie. Il publie "César Birotteau", "Les Employés", "La Maison Nucingen". 

1839-1841 : Publication de "Une Fille d'Eve", "Un Grand Homme de Province à Paris", "Beatrix". Echec de sa pièce "Vautrin" (1840). 

1841 : Signature avec Furne, Hetzel, Paulin et Dubochet d'un traité pour la publication de ses oeuvres. 

1842 : Début de la publication de l'ensemble de l'oeuvre romanesque de Balzac sous le titre général de "La Comédie Humaine" (16 volumes de 1842 à 1846, un volume de supplément en 1848). Paraissent "La Rabouilleuse (1842), "Une Ténébreuse Affaire" (1848), "La muse du Département", il achève le cycle "d'Illusions Perdues" (1843) et celui de "Splendeur et Misère des Courtisannes" (1843-1848). Il fait jouer "Les Ressources de Quinola" (échec). 

1842-1850 : Balzac apprend la mort du comte Hanski. Mais, au lieu de l'appeler près d'elle, Mme Hanska, effrayée par les conséquences d'un changement complet de sa vie, renonce à leur engagement mutuel. 

En juillet 1843, Balzac gagne St-Petersbourg. Cette Réconciliation ouvre une période de voyages et de rencontres qui occupera les huits dernières années de la vie de Balzac. 

Il meurt le 18 août 1850.


Retour à la Page des bouquins.